Rentrée 2021, avec une nouveauté !

Dès septembre, le Bagad Kemper relance ses cours de musique à destination des plus jeunes comme des adultes.

Nouveauté cette année : de nouveaux cours à Saint-Évarzec dans notre local estival !

Au programme de la rentrée 2021 :

  • Atelier d’éveil musical : à partir de 6 ans
  • Atelier de découverte : 7 ans
  • Cours d’instruments : dès 8 ans

Pour les cours sur Saint-Évarzec :

  • Ouverts à tous, dès 8 ans pour les débutants en cornemuse, bombarde et caisse-claire
  • A partir de 17h au manoir de Kerriou C’Hoat (horaires adaptables)

Ces cours seront dans la même lignée que les sessions prochainement destinées aux débutants, le mardi, dès 17h30, et le mercredi après-midi, à l’Espace Hervé Le Meur, près des Jardins du Théâtre à Quimper.

L’objectif étant de « faire découvrir les instruments prêtés par l’association, pour ensuite s’exprimer au sein d’un bagadig » selon Jean-Louis Henaff, professeur de bombarde.

Information pratique : le Bagad Kemper sera présent au forum des associations de Saint-Évarzec le 4 septembre, de 9h30 à 16h30, sur le site de loisirs de Mousterlan.

Pour en savoir plus sur nos formations, rendez-vous sur notre page dédiée à l’école de musique.

Vous avez déjà fait votre choix ? Pré-inscrivez vous dès à présent via notre site web

Un question sur nos programmes de formation ? N’hésitez pas à nous en parler, via notre formulaire de contact, ou par téléphone : Jean-Louis Hénaff (responsable formation) 06.70.63.37.00

A très vite au Bagad Kemper 🙂

3 Juillet : portes ouvertes de l’école de musique

L’association Bagad Kemper organise une journée portes ouvertes le samedi 3 Juillet, de 10h à 12h30, puis 14h à 17h, dans ses locaux Esplanade Famille Gabaï à Quimper.

Au programme de la rentrée prochaine :
– Atelier d’éveil musical : à partir de 6 ans
– Atelier de découverte : 7 ans
– Cours d’instruments : dès 8 ans

À propos de la formation au Bagad Kemper : La formation musicale assurée à l’Espace Hervé Le Meur de Quimper, représente plus de 20 heures de cours hebdomadaires, dispensés chaque année à pas moins de 75 élèves, par 3 enseignants professionnels salariés de la fédération Sonerion Penn Ar Bed : Jean-Louis Hénaff (bombarde), Yann Cariou (cornemuse) et Xavier Chavry (caisse-claire).

Pour en savoir plus sur nos formations, rendez-vous sur notre page dédiée à l’école de musique.

Vous avez déjà fait votre choix ? Pré-inscrivez vous dès à présent via notre site web

Un question sur nos programmes de formation ? N’hésitez pas à nous en parler, via notre formulaire de contact, ou par téléphone : Jean-Louis Hénaff (responsable formation) 06.70.63.37.00

A très vite au Bagad Kemper 🙂

Kenavo Erwan

C’est avec beaucoup d’émotions que nous avons appris le décès de notre ami Erwan Poder. Toutes nos pensées vont à ses proches en ce moment si difficile.
Merci pour tout ce que tu as apporté au Bagad pendant ces si nombreuses années, tant sur le plan humain que musical

Kenavo l’Artiste

Article Le Télégramme 27/04/21 :

Erwan Poder, talentueux percussionniste du bagad Kemper, est décédé à l’âge de 43 ans, des suites d’une maladie. Ses amis musiciens pleurent « Diabolo », comme ils le surnommaient tous.

Ses proches et ses amis s’étaient préparés à cette nouvelle, mais elle les a assommés, ce mardi. Erwan Poder, pilier du bagad Kemper, est décédé. L’enfant du Léon, passé par les bagadoù de Saint-Pol de Léon et de Plougastel-Daoulas, avait rejoint Quimper à la faveur d’un changement d’affectation de son père, cheminot, et lui aussi musicien. Il avait alors intégré le bagad Glazik et fait ses classes à la caisse claire. Puis il s’était mis aux percussions et était monté au Bagad Kemper, « au grand bagad, comme il disait », se souvient Jean-Louis Hénaff, ancien penn sonner, aujourd’hui en charge de la formation.

Au sein du bagad Kemper, où son frère Gwendal et sa sœur Gaëlle n’avaient pas tardé à le rejoindre, sa maîtrise des percussions faisait merveille. « Erwan s’était aussi spécialisé dans les percussions à mains, derbouka, congas, Djembé… », ajoute Jean-Louis Hénaff qui lui avait donné ce surnom de Diabolo aussitôt adopté par tous les musiciens. « Il faisait toujours office de clown de service au sein du bagad. S’il y avait un trait d’humour à faire, ou les pieds à mettre dans le plat, c’est lui qui s’en chargeait », finit-il.

« Il faisait partie de ces personnes qui emmènent les autres »

Florent Bergeron, Penn cornemuse du bagad Kemper, est aussi sous le choc. « Pour le résumer, Erwan, c’était le sourire tout le temps. Il était souriant, généreux, profondément humain. Il ne trichait pas. Il était investi, toujours motivé. Il faisait partie de ces personnes qui emmènent les autres ». Il se souvient de son dernier concert à ses côtés. « C’était en juillet 2020, au Moustoir. Cet été-là, il n’y avait pas eu de concours mais on s’était retrouvé à quatre bagadou, avec Locoal-Mendon, Lorient et Cap Caval. On avait tous beaucoup de concours dans les pattes alors c’était un peu bizarre mais au final, cette formule live était agréable. C’est la dernière fois qu’on a joué ensemble ».

« Tous les musiciens qui l’ont côtoyé sont abattus »

Jean-Pierre Riou, leader de Red Cardell, était, mardi, très attristé. « Je garde d’excellents souvenirs de nos sessions. C’était un grand percussionniste, mais surtout un homme qui avait une bonne humeur, une joie de vivre contagieuse. Tous les musiciens qui l’ont côtoyé sont abattus aujourd’hui. Nous bossions ensemble depuis 2011, année de la création de « Fest Rock » pour le final de Théâtre à tout âge. Mais si j’avais un souvenir à raconter sur Erwan, ce serait celui de la dernière séance d’enregistrement de l’album « Nerzh ». Il y avait uniquement les percussionnistes. C’était un super moment. C’était quelqu’un qui aimait toutes les musiques, et particulièrement la chanson à textes. C’est ça le bagad, plein de personnalités qui fondent un ensemble. Aujourd’hui, ce n’est pas une belle journée. Nous pensons à lui et à toute sa famille ». Un dernier hommage lui sera rendu vendredi, à 16 h 30, à la salle de cérémonie de Saint-Ernel, à Landerneau.

https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/erwan-poder-percussionniste-du-bagad-kemper-est-decede-27-04-2021-12741565.php

Trois prophéties

La Cathédrale de Quimper, un parcours en centre-ville, enfin la salle du Théâtre de Cornouaille : le compositeur Arthur Lavandier invente, pour le Bagad Kemper, un formidable concert, en trois lieux et en trois mouvements.

La Symphonie fantastique de Berlioz pour un bagad, donnée en 2015 au Théâtre de Cornouaille, a concrétisé le souhait d’Arthur Lavandier : travailler avec des musiciens traditionnels bretons. Elle a fait naître le désir d’aller plus loin, pour conduire le Bagad Kemper vers des horizons inconnus et familiers, entre harmonie et polyphonie. 
Voici une musique à la fois populaire et savante, profane et sacrée, mystique et mystérieuse, à l’image de l’oeuvre d’Arthur Lavandier, orchestrateur avant de devenir compositeur et collaborateur régulier de l’ensemble Le Balcon. Revisiter et transformer la pratique des musiciens lui permet d’inventer des climats prenants. Sa musique se nourrit ainsi des instruments et des musiciens au-devant desquels il va, mais aussi des espaces auxquels elle se destine. Elle revisite les voûtes sonores de la cathédrale, elle s’écrit sur le plan qui passe par la place Terre au Duc, et s’apprête à finir en apothéose sur la scène du Théâtre de Cornouaille. L’Étoile percée, La Danse des arbres, La Victoire du coeur au lac, ces trois pièces sont destinées à entrer dans le répertoire du bagad.

Portes ouvertes

L’association Bagad Kemper organise des inscriptionschaque samedi à partir du 29 août, de 10h à 12h, ainsi que le mercredi après midi de 16h à 18h, dans nos locaux Esplanade Famille Gabaï à Quimper.

• Eveil musical dès 6 ans
• Découverte progressive des instruments du bagad dès 7 ans
• Cours d’instrument (bombarde ou cornemuse ou caisse claire) dès 8 ans

À propos de la formation au Bagad Kemper : La formation musicale assurée à l’Espace Hervé Le Meur de Quimper, représente plus de 20 heures de cours hebdomadaires, dispensés chaque année à pas moins de 75 élèves, par 3 enseignants professionnels salariés de la fédération Sonerion Penn Ar Bed : Jean-Louis Hénaff (bombarde), Yann Cariou (cornemuse) et Xavier Chavry (caisse-claire).

27 Juin : Portes ouvertes

L’association Bagad Kemper organise une journée portes ouvertes le samedi 27 Juin, de 10h à 12h30, puis 14h à 17h30, dans ses locaux Esplanade Famille Gabaï à Quimper.

Au programme de la rentrée prochaine, cours d’instruments (bombarde, cornemuse, caisse claire et percussions) dès 8 ans. L’atelier d’éveil musical est également programmé, dès l’âge de 6 ans. 

À propos de la formation au Bagad Kemper : La formation musicale assurée à l’Espace Hervé Le Meur de Quimper, représente plus de 20 heures de cours hebdomadaires, dispensés chaque année à pas moins de 75 élèves, par 3 enseignants professionnels salariés de la fédération Sonerion Penn Ar Bed : Jean-Louis Hénaff (bombarde), Yann Cariou (cornemuse) et Xavier Chavry (caisse-claire).

Clip du confinement

A l’occasion de ce second confinement revivez notre clip du printemps

Clip du Bagad Kemper & du groupe Red Cardell tourné pendant le confinement dû au Coronavirus. Ce clip a été entièrement filmé et réalisé chez tous les sonneurs et musiciens des deux groupes.

Le clip est également disponible sur Facebook (vue plus de 100 000 fois) :
https://www.facebook.com/bagadkemper/videos/1081473245562109/

Depuis un moment, ces deux groupes aiment à se retrouver sur scène pour les concerts FEST ROCK. Ils ont enregistrés un album NERZH sorti chez Coop Breizh. Le titre qui figure sur ce clip en est tiré : INDIEN.

Pour écouter ou acheter l’album Nerzh, c’est ici : https://fanlink.to/nerzh

Réalisation : Thelo Mell
Album : Nerzh
Titre : Indien
Label : Coop Breizh

# redcardell.com
# bagad-kemper.bzh
# coop-breizh.fr

Dans la presse

Le Télégramme


7 Mars : Nuit de la Bretagne [ANNULÉ]

NERZH – Bagad Kemper & Red Cardell

Le 7 Mars prochain se tiendra à Paris La Défense Arena, la Nuit de La Bretagne 2020. Nous serons présents au côtés de Red Cardell lors de cette soirée, pour y présenter un extrait de notre concert phare : NERZH

Nuit de la Bretagne

Source : nuitdelabretagne.com

Durant plus de quatre heures, les voix, les musiciens et les danseurs qui perpétuent la magie bretonne seront réunis pour un show exceptionnel, suivi d’un grand fest-noz, le 7 mars 2020 à Paris La Défense Arena.

Depuis sa création en 2013, la Nuit de la Bretagne a déjà rassemblé plus de 40 000 spectateurs et près de 350 000 téléspectateurs dans les plus grandes salles de spectacle françaises. 

Plus qu’un concert, il s’agit d’offrir au public une soirée musicale exceptionnelle qui exprime toute la richesse, l’ouverture et la qualité de la culture bretonne. 

La Nuit de la Bretagne 2020, soutenue par le Conseil Régional de Bretagne, est le premier grand concert 100% breton à être programmé dans la plus grande salle d’Europe. Un spectacle hors norme à Paris La Défense Arena, au service d’une Bretagne créative et fière de ses racines. 

Entre tradition, création et ouverture

  • 150 artistes réunis sur scène pour 4 heures de spectacle. 
  • Une programmation qui mélange le meilleur de la musique et de la danse traditionnelle, avec des artistes qui font l’actualité musicale du moment. 
  • De jeunes talents qui incarnent la modernité et la vitalité de la musique bretonne.
  • Un fest-noz géant en fin de soirée afin de prolonger la fête dans une ambiance 100% bretonne. 

La plus grande salle d’Europe

Le concept sonne comme une évidence : le meilleur de la musique et de la danse de Bretagne, présenté dans un écrin aux dimensions hors du commun, une salle multimodale d’une capacité allant jusqu’à 40 000 places et dotée d’un système de projection audiovisuelle de 1800 m2 !

Lieu hybride, à mi-chemin entre la salle de concert et le stade, Paris La Défense Arena, plus grande salle indoor d’Europe, révolutionne les codes du sport et du spectacle. 

Son acoustique exceptionnelle, ses innovations technologiques et sa surface de projection unique au monde – 1800m² – contribuent à faire de chaque rendez-vous un show grandiose et inoubliable. Enceinte résidente du Racing 92, Paris La Défense Arena est entièrement modulable et peut accueillir entre 15 000, 25 000 et 40 000 personnes. 

Construit en plein milieu urbain, au cœur du premier quartier d’affaire européen, le nouveau temple francilien du sport, du spectacle et des conventions d’entreprise, inauguré le 19 octobre 2017, a déjà accueilli les plus grands artistes internationaux comme les Rolling Stones, Pink ou Mylène Farmer et s’apprête à recevoir Céline Dion en 2020. Paris La Défense Arena est devenue, depuis, une halte incontournable pour les sportifs et les artistes du monde entier avec plus d’un million de spectateurs

UN TRIO D’ORGANISATEURS

Comme souvent, ce projet est né de rencontres et d’une envie partagée. La rencontre entre un producteur, Olivier Sévère (BVC Organisation) , qui a déjà enflammé Paris Bercy, de nombreux Zénith et était en charge des Nuits Celtiques au Stade de France dans les années 2000, le Groupe Télégramme, éditeur du 5e quotidien régional de France et organisateur, à travers sa filiale OC Sport-Pen Duick, de courses au large légendaires comme la Route du Rhum ou la Solo Urgo-Le Figaro et la direction de Paris La Défense Arena, convaincue à la première minute par ce concept de Nuit de la Bretagne.

Tous trois associent leurs expériences, leurs réseaux et leurs savoir-faire techniques pour faire de cette soirée LE rendez-vous breton de l’année 2020 à Paris, LE spectacle qui restera dans les mémoires de tous ceux, de la capitale et d’ailleurs, qui ont la Bretagne au cœur

Résultats concours de Brest

Crédit : Pierre-Yves AUPIED

Dimanche 16 février, se tenait, au Quartz de Brest, la première manche du Championnat National des Bagadoù de première catégorie. Pas moins de 16 groupes étaient en lice, autour des terroirs imposé du vannetais-gallo.

Le Bagad Kemper, sous la nouvelle direction musicale de Gwendal Poder et Kevin Loussouarn, s’est hissé à la quatrième place du concours, avec la note de 16,863/20. Le podium s’est vu composé par la victoire de la Kevrenn Alré (17,326), à la seconde marche Roñsed Mor (17,05), puis Cap Caval (17,017).

Présentation de la suite

D’amour et de larmes
Direction : Gwendal Poder, Kevin Loussouarn
Liste des airs : «L’inceste» (mélodie) ; pilés menu ; «Julie» (mélodie) ; ridées.

Approchez pour entendre, la chanson de Julie, si belle, qu’elle fût courtisée par de nombreux aimants voulant lui prendre sa jeunesse et son cœur ! Alors, les repoussant un à un, elle accepta finalement, celui, qui la chaussant en «marocains de Nantes», fit succomber cette jolie servante au creux de ses draps blancs !

C’est ce récit musical entendu en vannetais gallo que le Bagad Kemper va narrer aujourd’hui au public en l’émouvant par cette belle mélodie dénommée «Julie» ! L’énergie de la suite repose aussi sur la danse dont les ridées qui restent avant tout des «danses de bras».

Sources du répertoire : airs traditionnels issus notamment des répertoires des chanteuses Jeannette Maquignon et Marie Barthélémy ainsi que des chanteurs Roland Brou, Mathieu Hamon, Charles Quimbert.

Presse – Le Télégramme 18/02/20

Lien article

Le Bagad Kemper, détenteur du plus grand nombre de victoires au championnat des bagadoù de première catégorie Sonerien, se contente de la quatrième place lors de la première manche à Brest, dimanche. Explications de son nouveau président Sébastien Le Bras.

« C’est vrai qu’on était un peu déçus car, après notre prestation, nous avions eu de super retours du public », confie Sébastien Le Bras, le nouveau président du Bagad de Kemper. En arrivant à la quatrième place de la première manche du championnat des bagadoù de première catégorie de la fédération Sonerion, à Brest dimanche, il réalise une sorte de contre-performance, même si cela reste un très bon résultat. Mais, habitué à l’excellence et à se disputer la première place avec Cap Caval, il y a de quoi être passablement insatisfait. Il faut souligner toutefois que l’éternel rival plomeurois se retrouve, lui aussi, rétrogradé à une place inhabituelle. La troisième. L’écart de points dans le haut du classement est minime. Kemper est à 0,154 point de Cap Caval et à 0,463 point du vainqueur, le bagad Kevrenn Alré, d’Auray.

Une difficulté de terroir

Dans cette première manche, plus contraignante artistiquement, la suite présentée par les candidats devait être inspirée du terroir gallo-vannetais. « Les plus mauvaises notes que nous avons obtenues, c’est par les juges du terroir », regrette Sébastien Le Bras. Effectivement, un des trois juges, Gwen Dayot, a affublé les Quimpérois d’un petit 14,56. Notons toutefois que Quimperlé a eu 11,64 du même juge. « En laridé, il y avait un thème qui nous posait un problème et je pense qu’il s’en est rendu compte », commente le président du Bagad Kemper. Il se réjouit, par contre, de l’excellente note en batteries : 18. La meilleure de tout le concours. Il reconnaît un « bon travail d’ensemble », récompensé par un 17,50.

Le record de titres

Cette année Steven Bodénès, a laissé sa place à Kevin Loussouarn et Gwendal Poder. Un duo de penn-soner. « Il y a eu un changement à la direction et ça se voit, mais je pense que la qualité du travail proposé ne s’est pas ressentie. Nous avons été aussi bons. Auray et Locoal-Mendon ont juste été les meilleurs et je les en félicite ». Auray part donc en pole position pour remporter la coupe qui sera remise à l’issue de la seconde manche à Lorient pendant le festival interceltique. Mais rien n’est joué. « C’est un beau challenge à relever », encourage Sébastien Le Bras. Rappelons que Kemper est classé en première catégorie de la fédération depuis 1968 et a remporté 22 fois le titre. Un record, pour l’heure, inégalé.

Des changements à la direction du Bagad Kemper

Kemper – 3 décembre 2019

Après avoir fêté comme il se doit ses 70 ans, certains responsables du Bagad Kemper ont souhaité prendre un peu de recul.

L’Assemblée Générale Ordinaire du Bagad Kemper a eu lieu samedi 30 décembre 2019 à La Baleine Déshydratée de Quimper, membre de notre club des partenaires – “Club Maout”.

À cette occasion, le bureau de l’association a été quelque peu modifié : 

  • En poste depuis 2 ans, Jean-Paul GOASGUEN quitte le poste de Président pour celui de Vice-Président.
  • Sébastien LE BRAS, membre du pupitre bombardes, ancien Vice-Président, lui succède à la présidence.
  • Les autres membres du bureau ont été reconduits à leurs postes : 
  • Claude HOUEZ en tant que Trésorier
  • Éric HENAFF en tant que Secrétaire
  • Vincent HOUEZ en tant que responsable Communication

À noter également l’intégration de deux nouveaux membres au sein du Conseil d’Administration : 

  • Romain LE NOAC’H remplace Philippe COUKA
  • Gildas PLOUZENNEC remplace Jean NOZAC’H

En outre, les sonneurs de 1ère Catégorie du Bagad Kemper ont nommé le binôme Gwendal PODER – Kevin LOUSSOUARN au poste de Penn Soner (Directeur musical) en remplacement de Steven BODENES qui souhaitait prendre du recul après 10 années passées à la direction musicale du groupe. Ce dernier laisse derrière lui un palmarès impressionnant :

  • 4 titres de Champions de Bretagne
  • 5 titres de Vice-Champion de Bretagne (l’année 2018 n’ayant pas donné lieu à un championnat).

Gwendal et Kevin, quant à eux, ont l’habitude de travailler ensemble puisqu’ils participent à l’écriture des suites musicales depuis plusieurs années. Ils ont également une certaine expérience puisque Gwendal est le responsable musical du pupitre bombardes depuis plusieurs années déjà et Kevin, membre du pupitre bombardes du bagad Kemper était également Penn Soner (Directeur musical) du Bagad Glazik.

Une partie des membres de l’association présents à l’assemblée générale